Articles classés dans Couture

Je vous ai déjà parlé des cadeaux de Noël cousus-main, avec le manteau Gérard pour ma sœur. Aujourd’hui je reviens avec la Robe Annabelle de République du Chiffon réalisé pour ma maman.
Contrairement au manteau Gérard que je veux absolument refaire pour moi ici j’ai choisi le modèle spécialement pour offrir. En faisant mon shopping sur RDC j’ai tout de suite imaginé ma mère dedans et j’avais dans mes placards le tissu parfait, trouvé au marché, alors ni une ni deux je l’ai ajouté à mon panier.
La Robe Annabelle est issu d’une collaboration avec Atelier Brunette. J’avais déjà mon tissu mais les viscoses de la marque sont idéales pour coudre Annabelle.
Cette robe est parfaite, très simple à réaliser avec zip pour moi mais sans les empiècements aux épaules, à porter avec ou sans ceinture. C’est la robe de tous les jours, pour toutes les saisons.

Ça y est Noël est passé et avec cette jolie fête son lot de cadeau faits main. Je devais donc attendre que les destinataires aient ouvert leur paquet pour vous dévoiler ces nouvelles créations. Voilà chose faite, je vais donc pouvoir vous en dire plus sur mes coutures du mois de décembre. Cette année je me suis lancée dans trois projets couture. Ma famille me voyant toujours me coudre des vêtements ne cessait de me faire des remarques « Et moi je peux en avoir une de robe ? » « Oh mais il me va bien ce short ! » « Et quand est-ce que tu te lance dans la couture masculine ? » Alors, j’avoue que je n’avais qu’une hâte c’est voir leur tête quand ils ouvriraient leur cadeau ! Et je n’ai pas été déçue !
On commence donc en beauté avec le manteau Gérard de republiqueduchiffon.com/ destiné à ma petite sœur. Je lorgnais sur ce manteau depuis plus d’un an, over size comme il faut, avec de grandes poches pour enfoncer les mains en plein hiver, un col magnifique et une jolie doublure. Je n’attendais qu’une chose, trouver le tissu idéal. Puis Noël est arrivé et je l’imaginais parfaitement sur Cyann. Alors je lui ai laissé l’honneur de porter mon premier Gérard. (Oui il y en aura au moins un de plus pour moi !).

J’ai une âme d’enfant et j’adore jouer alors quand je suis tombé sur la très bonne d’idée de Marie du blog Aime comme Marie j’ai tout de suite adhéré ! Son idée d’un patron Mystère, inspirée du Knit a Long des tricoteuses, consiste à acheter un patron dont on ne sait rien (sauf qu’il s’agit d’une robe) et de recevoir par mail tous les vendredi de nouvelles pièces du patrons. Juste avant Noël c’est un peu comme un calendrier de l’avant.  Bien sûr il y a le risque de ne pas aimer le modèle, d’être déçu de la coupe. Mais j’avais envie de relever le défi et je me suis très vite prise au jeu.
La première étape consistait à acheter son tissu et ses fournitures. Marie a donné quelques indications sur les tissus adaptés à cette fameuse Aime comme Mystère et j’ai trouvé le choix très large d’après ces indications. J’ai opté personnellement pour un jersey matelassé trouvé au Marché St Pierre à Paris.

Cette année les couleurs dans les arbres c’est la folie ! Je ne sais pas si c’est cet automne qui est particulièrement coloré ou si c’est le fait qu’il y ait plus de verdure à Mulhouse qu’en centre-ville de Toulouse, mais je n’arrête pas de lever les yeux en m’émerveillant sur les teintes que prennent les arbres, puis la seconde d’après, je me baisse pour ramasser une dizaine de feuilles aux couleurs folles. Alors, ce week-end histoire de s’en mettre encore plus plein la vue direction la forêt allemande pas loin de la frontière pour une petite balade au grand air avec ce doux soleil. A 40 minutes de Mulhouse, il y a un petit village allemand du doux nom de Kandern d’où partent plusieurs sentiers dans les bois. Les couleurs et le bruit des pas dans les feuilles, c’était tellement bon. Au fil de la promenade, nous avons eu quelques très beaux panoramas de la campagne allemande, toute verte et vallonnée. Puis j’en ai profité pour une petite séance photo improvisée afin de vous montrer mon pull Burda Style, cousu il y a déjà plusieurs mois.

Ça fait un moment que je me dis qu’il faudrait que je partage avec vous les bonnes adresses tissus/fournitures/créations de Toulouse. Comme certains le savent déjà, je vais bientôt déménager à Mulhouse pour poursuivre mes études et il me semblait donc que c’était le bon moment pour vous parler de mes adresses toulousaines.
Ma liste n’est bien sûr pas exhaustive, il existe bien d’autres boutiques où vous trouverez peut-être votre bonheur et si c’est le cas n’hésitez pas à m’en faire part ! Mais j’ai donné ici les adresses que je connais bien aux quelles je me rends souvent et où je trouve mon bonheur.

Je peux enfin vous présenter mon Perfecto Mona que nous propose la jolie Lisa du blog Make My Lemonade. Je l’ai commencé au début de l’été mais j’ai eu quelques contres-temps qui ont retardé les finitions. Toujours est-il qu’il arrive à point pour l’automne ! Par-dessus un pull ou simplement un petit haut il égayera les journées trop mornes avec son jaune éclatant.
Quand j’ai vu le patron de Mona sur MML j’ai su qu’il me le fallait absolument. J’ai imprimé sans plus tardé le PDF (qui est gratuit – merci Lisa) je l’ai assemblé sans trop de problème. Puis il a fallu que je trouve LE tissu. Je savais que je voulais une couleur qui pète et qui donne le sourire. Une couleur qui remet du baume au cœur quand la journée est un peu trop grise.
A la vue de ce tissu en lin jaune à la Mercerie moderne je me suis dit quoi de mieux qu’un jaune citron pour être dans l’esprit Lemonade ?

J’inaugure (enfin) la nouvelle catégorie « Couture ». Parce que j’adore me coudre mes propres vêtements même si parfois ce n’est pas une réussite du premier coup, je persévère et je fini souvent par être fière de moi. Et ça fait du bien d’être fière de son travail.
Je suis autodidacte dans le domaine de la couture et je pensais ne pas jamais être assez patiente pour un travail de minutie. Et bien on peut dire que je me suis assez impressionnée (et mes proches aussi). La couture m’a permis de gagner en patience et quand parfois je m’emporte, je pose tout et j’y reviens une ou deux heures plus tard.
Et puis quel plaisir de choisir son patron, son tissu, ses accessoires de mercerie. Coudre ses propres habits peut être avantageux financièrement parlant mais si on veut de beaux tissus de qualités avec des imprimés sympas il faut souvent débourser un peu d’argent. Le principal objectif selon moi c’est surtout de créer soi-même quelque chose que l’on pourra porter au quotidien et que l’on sera fière de montrer.